Les communes Compagnons De La Libération

Les 1038 Compagnons De La Libération ont tous maintenant disparu.

Le cercueil de Hubert Germain descend les Champs Elysées le 11 novembre 2021

Mais cinq communes et dix-huit unités militaires, elles aussi Compagnons De La Libération, porteront pour l’éternité ce titre hautement symbolique.

🇫🇷 Grenoble, Nantes, Paris, l’Ile de Sein, Vassieux-en-Vercors 🇫🇷

Le partage c'est la liberté

Kommando Nowotny

Jagdgeschwader 7

Major Walter Nowotny – 258 victoires.
Mort le 8 novembre 1944, à 23 ans.

« Le lendemain, alerte!
Arrivée d’une puissante formation de bombardiers américains.

Le groupe décolle mais la chasse avancée qui précède les bombardiers ennemis est déjà au-dessus de l’aérodrome.
Nous tremblons pour chaque Me 262 qui roule vers la piste.
L’escadrille de chasse chargée de protéger les décollages et les atterrissages, et qui est équipée de chasseurs à hélice, est déjà engagée dans de violents combats aériens.
Les canons de Flak de petit calibre installés en grand nombre autour de l’aérodrome, aboient furieusement.
Les «Mustangs» et les « Thunderbolts» ne parviennent pas à empêcher le décollage de nos chasseurs à réaction.
C’est néanmoins critique et excitant. Nowotny a décollé aussi.
A la radio, nous entendons ses ordres d’attaque. Voici qu’il annonce sa première victoire, mais l’un de ses turboréacteurs ne fonctionne plus. Il veut tenter de revenir. Il ne peut plus être loin. Nous sortons. On ne voit pas grand-chose : six dixièmes de nuages.
Voici le bruit sifflant d’un Me 262. Cela doit être Nowotny.  On entend nettement les rafales des canons à tir rapide et des mitrailleuses. Combat aérien ! Quelques secondes plus tard, un Me 262 sort verticalement des nuages et s’écrase au sol. L’explosion forme un nuage noir qui monte vers le ciel.
C’était le dernier vol du premier commandant d’une unité de chasseurs à réaction. »

Extrait de : Les premiers et les derniers – Adolf Galland –

 

Le partage c'est la liberté

1038 à jamais dans nos souvenirs

Ils étaient 1038

1038 Compagnons de La Libération

1038 de cet ordre fondé par De Gaulle

1038 pour libérer la France

1038 dont Hubert Germain sonne la fin

1038 à jamais dans nos souvenirs

Patriam Servando, Victoriam Tulit (En servant la Patrie, il a remporté la victoire)

Le partage c'est la liberté

Musée de la Reddition de Reims

 

Le lycée Roosevelt n’est pas un lycée comme les autres…

Le lycée Roosevelt aujourd’hui

 

En effet, le SHAEF s’installe lors des derniers mois de 1944 à Reims dans un collège d’enseignement technique dans le plus grand secret… Les murs de la pièce la plus importante, la War Room, sont tapissés de cartes des différents théâtres d’opérations. Nous ressentons immédiatement que des décisions capitales ont été prises dans cette pièce !

The War Room, lieu de la signature de l’acte de reddition des Armées du 3ème Reich le 7 mai 1945 à 2h41 du matin pour une cessation des combats le 8 mai à 23 h01.

 

C’est à cet endroit même, le 7 mai 1945 à 2h41 du matin, que les Armées allemandes capitulent ! Les combats doivent cesser le 8 mai 1945 à 23h01, c’est à dire dans un peu moins de 48 heures ! C’est la fin de la seconde guerre mondiale en Europe…

 

 

Fac-similé de l’acte de capitulation des Armées du 3ème Reich et képi du général François Sevez qui représentait la France en tant que témoin lors de la signature de l’acte le 7 mai 1945.
Entrée du musée de la Reddition

 

Le partage c'est la liberté

Opération Fortitude : Juan Pujol Garcia

Juan Pujol Garcia, Alias Garbo, était un agent double oeuvrant pour les alliés et plus particulièrement le Mi5 anglais depuis Londres.
Pour les allemands il porte le nom de code Arabel et les informent des préparatifs du débarquement imminent en Normandie.
Le tour de force de cet agent hors pair est d’avoir donné des informations qui paraissaient correctes mais finalement inutiles et erronées aux allemands.
Ils y croient s’y bien que les allemands le décorent de La Croix de Fer…
Il reçoit également la Victoria Cross de la part des britanniques , chose compréhensible puisqu’il travaillait vraiment pour eux.
Quelques années après la guerre il disparaît en Afrique. Apparemment mort…
Lors des années 80 il est retrouvé par un journaliste en Amérique du Sud bien vivant.
Sacré Garbo !

Le partage c'est la liberté

Zerstörergeschwader 26 « Horst Wessel »

Escadrille de chasseurs lourds « bomber destroyers ».

Zerstörergeschwader 26 « Horst Wessel »

Fin 1943, les raids de bombardiers alliés deviennent un problème majeur pour l’Allemagne.
Comment stopper ces forteresses volantes efficacement ?

Pourquoi ne pas équiper des Messerschmitt Me 410 avec un canon de gros calibre ? Un canon de 50 mm par exemple ?
Prenons donc un canon de char Panzer III de 850 Kg, modifié pour un chargement automatique d’environ 15 coups et installons le dans le nez de l’appareil…
Et voici le Me 410 U4 avec son Rheinmetall Bordkanone 5 !

Le résultat ? La cadence de tir n’est pas fameuse, environ 5 coups et le canon est enrayé et il ne faut pas espérer mettre un coup au but à plus de 400 mètres…

D’autres appareils comme le Me 262 ont aussi été équipés de ce genre de canon mais simplement en tant que prototypes ou en trop petites séries.

les machines équipées de roquettes qui arriveront plus tard auront un bien meilleur résultat…

Le partage c'est la liberté

2 septembre 1945 – Cuirassé USS Missouri – Baie de Tokyo – Japon.

2 septembre 1945 –  USS Missouri Baie de Tokyo Japon.

Capitulation du Japon impérial. Fin de la seconde guerre mondiale.

Le général Douglas MacArthur signe l’acte de capitulation avec plusieurs porte-plumes noirs sauf un Parker de couleur rouge… Deux seront offerts immédiatement aux généraux qui avaient capitulé aux Philippines et à Singapour présents derrière lui sur la photographie. le rouge était celui de Jean, l’épouse de MacArthur.

Le partage c'est la liberté