Pumpkin bomb

Les « pumpkin bomb » (bombes citrouilles) étaient des bombes aériennes classiques développées par au sein du projet Manhattan et utilisées par les forces aériennes de l’armée américaine contre le Japon pendant la Seconde Guerre mondiale.
Il s’agissait d’une réplique exacte de la bombe au plutonium Fat Man (en photo dans la publication) présentant les mêmes caractéristiques balistiques , mais elle utilisait des explosifs conventionnels classiques non nucléaires.
Elles étaient principalement utilisées à des fins de test à l’entraînement ou au combat.
486 unités sont produites.

Le nom de « pumpkin bomb » était utilisé dans les documents officiels pour désigner la grande forme ellipsoïdale au lieu de la forme cylindrique plus habituelle des autres bombes. Une grosse citrouille finalement 🎃

Le partage c'est la liberté

Camp de Drancy 1942, plaque tournante de la déportation juive en France

Marcelle Christophe y était à cette époque avec sa fille Francine.

« Aux heures autorisées, Francine s’amusait dans la cour avec d’autres gosses. Un matin, elle remonta dans la chambrée, secouée de sanglots. « Maman ! regarde par la fenêtre ! Tout ce groupe d’enfants ! Les plus jeunes ont deux ou trois ans, les plus vieux une dizaine. Ils n’ont plus de papa et de maman. Vont-ils, eux aussi, partir pour Pitchipoï ? »

C’est ainsi que les enfants de Drancy appelaient ce lieu étrange et inquiétant qu’on ne savait pas encore être l’enfer…

(La France  torturé de Gérard Bouaziz.)

Le partage c'est la liberté

Ami, si tu tombes…

La nuit qui précéda sa mort

Fut la plus courte de sa vie

L’idée qu’il existait encore

Lui brûlait le sang aux poignets

Le poids de son corps l’écœurait

Sa force le faisait gémir

C’est tout au fond de cette horreur

Qu’il a commencé à sourire

Il n’avait pas un camarade

Mais des millions et des millions

Pour le venger, il le savait

Et le jour se leva pour lui.

Paul Eluard.

Un seul combat

Le partage c'est la liberté

Ils étaient 1038

Depuis janvier 2019, Ils ne sont plus que 4 compagnons de la libération

Edgard Tupët-Thomé (99 ans)

Hubert Germain (99 ans)

Daniel Cordier (99 ans)


Pierre Simonet (97 ans).

Le partage c'est la liberté

Lord Lovat

Simon Christopher Joseph Fraser dit Lord Lovat :

« Vous allez rentrer chez vous.Vous serez les premiers militaires français en uniforme à casser la gueule des boches en France même.Vous aller nous montrer ce que vous savez faire. »

Le partage c'est la liberté

Baa baa black sheep

L’escadrille VMA-214 (V pour heavier-than-air, M pour Marines et A pour Attack) est l’héritière de la célèbre VMF-214 (V pour heavier-than-air, M pour Marines et F pour Fighter) et de son non moins célèbre Major Gregory « Pappy » Boyington crédité de 28 victoires et détenteur de la « Medal of Honor », la plus haute distinction américaine qui lui permettra de quitter l’armée avec le grade de colonel en 1947.

Le partage c'est la liberté