Une histoire qui ne manque pas de mordant

🎌 Le général Hideki Tojo était le premier ministre et le ministre de l’Armée Imperiale du Japon lors la Seconde Guerre mondiale.
📄 Figurant sur la liste des criminels de guerre, il est arrêté le 11 septembre 1945.
⛓ Sa détention préventive débute mal, en effet, une rage de dents le fait souffrir et l’empêche de s’exprimer correctement.
🥼Le dentiste de la Navy, le docteur George Foster, doit lui retirer toutes les dents supérieures qui sont cariées, il ne reste plus que 7 dents inférieures à Tojo.
🦷 Une prothèse doit être réalisée pour la partie supérieure de la mâchoire de Tojo, c’est un prothésiste de 22 ans Jack Mallory de l’US Navy qui va s’en charger.
📋 La procédure militaire pour les appareils dentaires consistait à graver le nom, le grade et le matricule du patient sur les prothèses.
👥 Les collègues de Malory font pression sur lui pour qu’il inscrive plutôt la phrase « Remember Pearl Harbor » (Souviens-toi de Pearl Harbor) sur la prothèse…
🛠 Lors de la réalisation de la prothèse, à l’insu de son futur propriétaire, le prothésiste  » personnalise » donc la prothèse de Tojo en inscrivant une gravure sur la prothèse… En code Morse il inscrit la phrase demandée :
🇺🇸  » Remember Pearl Harbor »🇺🇸
Tojo peut se présenter à son procès dans de bonnes conditions avec en bonus une prothèse dédicacée…
Le Général Tojo lors de son procès.
🗣 Peu de personnes sont au courant de cette inscription, mais Malory en parle à deux nouveaux collègues. L’un deux en parle dans une lettre adressée à ses parents, si bien que l’histoire circule dans tout le pacifique, dans les journaux, et arrive aux oreilles du supérieur de Malory, le major William Hill qui trouve cette farce amusante mais demande que la gravure soit effacée pour faire disparaître les traces de cette blague de mauvais goût!
❌ 3 mois après la réalisation de la prothèse, Tojo est réveillé en pleine nuit
sous prétexte d’un travail urgent sur sa prothèse.
⭕️ L’inscription sera effacée de la prothèse. Tojo, du moins officiellement, ignore tout de cette blague qui ne manque pas de mordant !
⚖️ Condamné pour crimes de guerre, Hideki Tojo est pendu le 23 septembre 1948 après avoir retiré sa prothèse pour la dernière fois.
Bien des années après, Jack Mallory en train de raconter cette surprenante histoire à une équipe de tournage d’une chaîne de télévision japonaise.