De la Normandie à Hiroshima !

« Si dante avait été avec nous, il aurait été terrifié ! La ville que nous avions si clairement vue dans la lumière du soleil levant n’était plus maintenant qu’une horrible tache. » Paul Tibbets. 

Quand je vous parle du largage de la première bombe atomique à l’uranium 235, tendrement prénommée « Little Boy » à 8h15 le 6 août 1945 au dessus de la ville d’Hiroshima au Japon, par le bombardier américain Boeing B-29 « Enola Gay » piloté par le colonel Paul Tibbets , je suis certain que vous connaissez ce triste basculement historique où 75000 personnes perdaient la vie sur le coup. 

Mais saviez-vous que 3 ans plus tôt, le premier  raid de bombardement stratégique américain diurne en Europe et plus particulièrement en Normandie, le 17 août 1942, était également mené par Paul Tibbets ?

B-17 Flying Fortress (serial number 41-2578) nicknamed « Butcher Shop » of the 92nd Bomb Group at Bovingdon

En effet Tibbets pilotait le bombardier Boeing B-17 leader  « Butcher Shop » qui avait pour mission la destruction de la gare de triage de Rouen-Sotteville, à 17h29 12 B-17 larguaient 54 bombes tuant au passage 53 civils. 

Gare de triage de Rouen-Sotteville apres le bombardement

 « La mission sur Rouen que je commandais était le commencement pour nous mais le début de la fin pour Hitler.  En tant que pilote du premier avion sur le premier bombardement, j’étais extrêmement conscient que nous devions prouver notre capacité de précision depuis une très haute altitude. » Paul Tibbets. 

 

Le partage c'est la liberté

Utah Beach – heure H : il revient !

Utah Beach – heure H : il revient !

Lors de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, le cuirassé USS-Nevada est dans la rade du tristement célèbre port militaire américain…
Une torpille et au moins cinq bombes ont touchées le navire qui est à l’agonie avec cinquante morts et une centaine de blessés.

Mais le Nevada va être réparé et sera présent le 6 juin 1944 devant les plages normandes en appui feu avec ses cannons de 356 mm sur Utah beach…

 

Rapport d’action de l’USS-Nevada

 

Emplacement des navires d’appui feu devant Utah Beach

 

Plus d’informations ici 

 

Le partage c'est la liberté

Quoi de Neuf sur la BBC ?

Connaissez-vous ces messages ? Je pense que oui, au moins un ! Comme par exemple  « Les carottes sont cuites  Les choux sont plantés « 

« Andromaque se parfume à la lavande »


« Bercent mon cœur d’une langueur monotone »


« Il est temps de cueillir des tomates »

 

Ces phrases, à première vue sans aucun sens voir même étranges, en ont un finalement très précis. En effet elles sont « codées »  pour un réseau de résistance précis, si bien que pour un autre réseau elles ne veulent rien dire…
Elles donnent des indications,  par exemple sur l’atterrissage d’un Lysander pour l’exfiltration d’un pilote de la Royal Air Force, pour l’infiltration d’un agent du SOE, de parachutage d’armes, etc…

Parfois même ces messages personnels, sont utilisés pour confirmer les dires d’un agents,  ou pour en remercier un autre pour une opération réussie…

 

Westland Lysander

 

 

Le partage c'est la liberté

Verlaine ou Trenet ?

Dans le message personnel diffusé sur la BBC, les sanglots bercent, alors que pour Verlaine ils blessent… En effet, le texte utilisé ne faisait pas référence (directe) aux vers de Paul Verlaine, mais aux paroles de la chanson, très populaire à l’époque, de Charles Trenet inspirée bien évidemment du poème de Verlaine mais avec quelques divergences :
Trenet : Les sanglots longs des violons de l’automne Bercent mon coeur d’une langueur monotone. Tout suffocant et blême quand sonne l’heure Je me souviens des jours anciens et je pleure Et je m’en vais au vent mauvais qui m’emporte De ci , de là, pareil à la feuille morte.
Verlaine: Les sanglots longs des violons de l’automne Blessent mon coeur d’une langueur monotone. Tout suffocant et blême quand sonne l’heure Je me souviens des jours anciens et je pleure Et je m’en vais au vent mauvais qui m’emporte De çà , de là, pareil à la feuille morte.
 
Source : doctsf.com
 

Chanson de Charles Trenet  :

Le partage c'est la liberté