Les oubliés de la libération

20 mai 1944.
Le débarquement de Normandie approche à grands pas. Les bombardements s’intensifient, avec pour but de ralentir et de désorganiser les mouvements allemands. Les chemins de fer sont une cible de choix…
Une centaine de bombardiers britanniques visent la gare de triage du Mans, une trentaine de minutes après cet enfer l’objectif est atteint. Trois appareils anglais détruits et une dizaine de victimes chez les civils Manceaux.
La même chose du coté de Tours mais ici c’est les américains qui doivent s’occuper de ce noeud ferroviaire important. L’objectif est complètement raté, si bien que les bombes tombent sur des quartiers d’habitations…143 morts.
C’est ça aussi la guerre…Beaucoup de sacrifices inconnus pour la liberté générale.

 

Le partage c'est la liberté

Général Patton

« Jamais un type n’a gagné une guerre en mourant pour sa patrie. On gagne en s’arrangeant pour que ce soit le type d’en face qui meure pour sa patrie. »
Général George Smith Patton

Le partage c'est la liberté

The Liberators

Lithographie « The Liberators », avec les signatures originales de quatre vétérans de la fameuse Easy Compagny, du 506 régiment de la 101 eme division aéroportée, rendue célèbre par la série « Band of Brothers ».
C’est un exemplaire unique, car chaque lithographie est signée par les vétérans de ce 506 régiment.

Vétérans dont la signature est présente sur la lithographie

Lynn Compton dit Buck Compton
Lynn Compton dit Buck Compton
Donald Malarkey
Donald Malarkey

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Darrell Powers dit Shifty Powers
Darrell Powers dit Shifty Powers

 

 

 

 

 

 

Earl ‘One Lung’ McClung
Le partage c'est la liberté