Quartier Général : Adolf Hitler à Berlin

Le maître de l’Allemagne Nazi comptait bon nombre de postes de commandement, comme par exemple la fameuse Wolfsschanze en Pologne, le Wolfsschlucht II en France. Nous allons nous concentrer sur le plus important, le Führerbunker de Berlin !

Le Führerbunker  se situe à Berlin à 8.2 Mètres de profondeur sous les jardins de la nouvelle chancellerie du Reich. Il est raccordé directement au Vorbunker qui se trouve sous l’ancienne chancellerie.
Nous avons donc un complexe constitué de deux bunkers.

Ce centre de commandement est particulièrement connu, en effet c’est à cet endroit que la folie du Führer est arrivée à sa fin avec son suicide le 30 avril 1945.

Photo de juillet 1947 montrant l’entrée arrière du Führerbunker, dans le jardin de la chancellerie du Reich.

Le même endroit, plus tard toujours en 1947 après les tentatives de démolition.

Le Führerbunker comprenait environ trente petites pièces sur deux niveaux. Il possédait des sorties menant aux bâtiments principaux et une sortie d’urgence donnant sur le jardin de la chancellerie.

Plan du Führerbunker : 1. mur (2,2 m d’épaisseur) ; 2. pièce de ventilationa ; 3. consigne ; 4. sortie vers le jardin par des escaliers ; 5. chambre de Goebbels ; 6. infirmerie ; 7. lit ; 8. coffre-fort ; 9. chaise ; 10. table ; 11. armoire ; 12. bureau de Goebbels et chambre du médecin ; 13. salle de réunion ; 14. salle de réunion/salle des plans et cartes ; 15. standard téléphonique, bureau de Bormann et salle des gardesa ; 16. générateur/ventilateur ; 17. bureau de Hitler ; 18. salle de bains/dressing-room ; 19. chambre d’Eva Braun ; 20. salle d’interrupteurs électriques ; 21. toilettes ; 22. corridor/salon ; 23. doubles portes renforcées ; 24. corridor/salon ; 25. escaliers menant au Vorbunker ; 26. bureau ; 27. canapé ; 28. chaises ; 29. chambre de Hitler ; 30. salon de Hitler.

La nouvelle et ancienne chancellerie ont été démolies par les Soviétiques entre 1945 et 1949. Le Führerbunker a aussi été partiellement démoli car les russes redoutaient que le lieu devienne un endroit de recueillement des mouvements néo-nazi.
De nos jours, malgré les tentatives de démantèlements des russes et les travaux de terrassement pour de nouvelles constructions d’habitations dans les années 90, certaines parties du bunker sont toujours présentes.

Panneau indiquant l’emplacement du FührerBunker en 2007
Localisation du FührerBunker dans Berlin
Le partage c'est la liberté