Une histoire qui ne manque pas de mordant

🎌 Le général Hideki Tojo était le premier ministre et le ministre de l’Armée Imperiale du Japon lors la Seconde Guerre mondiale.
📄 Figurant sur la liste des criminels de guerre, il est arrêté le 11 septembre 1945.
⛓ Sa détention préventive débute mal, en effet, une rage de dents le fait souffrir et l’empêche de s’exprimer correctement.
🥼Le dentiste de la Navy, le docteur George Foster, doit lui retirer toutes les dents supérieures qui sont cariées, il ne reste plus que 7 dents inférieures à Tojo.
🦷 Une prothèse doit être réalisée pour la partie supérieure de la mâchoire de Tojo, c’est un prothésiste de 22 ans Jack Mallory de l’US Navy qui va s’en charger.
📋 La procédure militaire pour les appareils dentaires consistait à graver le nom, le grade et le matricule du patient sur les prothèses.
👥 Les collègues de Malory font pression sur lui pour qu’il inscrive plutôt la phrase « Remember Pearl Harbor » (Souviens-toi de Pearl Harbor) sur la prothèse…
🛠 Lors de la réalisation de la prothèse, à l’insu de son futur propriétaire, le prothésiste  » personnalise » donc la prothèse de Tojo en inscrivant une gravure sur la prothèse… En code Morse il inscrit la phrase demandée :
🇺🇸  » Remember Pearl Harbor »🇺🇸
Tojo peut se présenter à son procès dans de bonnes conditions avec en bonus une prothèse dédicacée…
Le Général Tojo lors de son procès.
🗣 Peu de personnes sont au courant de cette inscription, mais Malory en parle à deux nouveaux collègues. L’un deux en parle dans une lettre adressée à ses parents, si bien que l’histoire circule dans tout le pacifique, dans les journaux, et arrive aux oreilles du supérieur de Malory, le major William Hill qui trouve cette farce amusante mais demande que la gravure soit effacée pour faire disparaître les traces de cette blague de mauvais goût!
❌ 3 mois après la réalisation de la prothèse, Tojo est réveillé en pleine nuit
sous prétexte d’un travail urgent sur sa prothèse.
⭕️ L’inscription sera effacée de la prothèse. Tojo, du moins officiellement, ignore tout de cette blague qui ne manque pas de mordant !
⚖️ Condamné pour crimes de guerre, Hideki Tojo est pendu le 23 septembre 1948 après avoir retiré sa prothèse pour la dernière fois.
Bien des années après, Jack Mallory en train de raconter cette surprenante histoire à une équipe de tournage d’une chaîne de télévision japonaise.

Adolf Diekmann – La fin d’un bourreau

Le SS sturmbannführer Adolf Diekmann ne vous dit peut-être rien❓
il repose presque anonymement parmi 21221 autres militaires allemands.
Il commandait le 1️⃣er bataillon du 4️⃣e régiment de Panzergrenadier « Der Führer » de la 2️⃣eme SS-Panzer-Division.
Vous ne voyez toujours pas ❓
La 2️⃣eme SS-Panzer-Division est plus connue sous l’appellation Division « Das Reich » ❗️
Voila nous y sommes, devant la tombe du bourreau d’Oradour-sur-Glane où 643 personnes ont été assassinées le 10 juin 1944.
Il mourra lors de la bataille de Normandie le 29 juin 1944 et échappera en quelque sorte à son crime…
🔎 Pour la petite histoire, son compagnon de pierre tombale, le grenadier Georg Bossl est mort le 9 juin 1944, le même jour que le massacre de Tulle également orchestré par la « Das Reich »…
⏳Ne jamais oublier ⌛️

Le baron noir – Michael Wittmann

Hauptsturmführer Michael Wittmann, l’un des plus redoutables chefs de chars de la Seconde Guerre mondiale, avec plus de 130 destructions de chars et 130 destructions de canons.


Il meurt au combat à bord du panzer Tigre numéroté 007 le 8 août 1944 en Normandie avec son équipage composé de l’Untersharführer Heinrich Reimers, de l’Untersharführer Karl Wagner, du Sturmmann Günther Weber et du Sturmmann Rudolf Hirschel.

Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place…

🕵🏼 Depuis le printemps 1943, les services allemands sont sur la piste des cadres de l’Armée secrète (AS)…

🔎 Une enquête qui va les mener rapidement au sommet de l’organigramme de l’armée des ombres.

🚃 Le 9 juin 1943, au métro La Muette à Paris, le général Delestraint, chef de l’AS, et Joseph Gastaldo, chef d’état-major adjoint et responsable du 2 Bureau, sont arrêtés.

🗓 Douze jours plus tard, à Caluire, dans la maison du docteur Dugoujon, en même temps que Jean Moulin (REX), c’est la plus grande partie de l’état-major de l’AS qui tombe : Henri Aubry (chef d’état-major), André Lassagne (adjoint de Gastaldo), le colonel Albert Lacaze, le colonel Émile Schwartzfeld (pressenti pour succéder au
général Delestraint), Bruno Larat (responsable du Centre des opérations de parachutages et d’atterrissages), Raymond Aubrac (responsable militaire de Libération-Sud) et René Hardy.

📋 Un télégramme de Claude Bouchinet-Serreulles (Sophie) transmis au BCRA à Londres rend compte de l’ampleur de la prise opérée par la Sipo-SD – la police allemande – et l’Abwehr – les services de contre-espionnage : « AS SUD provisoirement décapitée »…

🔥L’Armée secrète est décapitée peut-être, mais l’Armée secrète ne sera jamais vaincue, son feu sacré brûle encore !

🎙🎶 Comme le chante si bien Germaine Sablon dans la chanson « Le Chant des partisans » quelques mois avant cette arrestation :  » Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place… »

(Source : MRN/Musée de la Résistance Nationale)

Musée de la Résistance Nationale : la résistance par les ondes !

POSTEs TSF pour ecouter la BBC

🔊Quatre coups de gong, « sourds comme les battements d’un cœur »

📢« Ici Londres » : l’indicatif sonore de la BBC en guerre, qui accompagne l’émission « Les Français parlent aux Français », devient un symbole de cette guerre mentale, qui double la guerre des armes.

📻 En dépit des interdits, les Français prennent l’habitude d’écouter les émissions en langue française diffusées par les Alliés et la France libre sur la BBC, Radio-Moscou ou Radio-Brazzaville.
📰 Des tracts et des journaux alliés sont également largués au-dessus de la France : Le Courrier de l’Air et la Revue de la presse libre conçus par le Special Operations Executive (SOE) à partir de décembre 1940 ;

🇺🇸 L’Amérique en guerre rédigé par l’Office of War Information (OWi) depuis l’entrée dans le conflit des États-Unis, le 8 décembre 1941.

🇫🇷 A partir de 1942, la France libre se dote d’un Comité exécutif de propagande qui coordonne la communication avec
la Résistance intérieure et organise la diffusion de ses propres productions.
Nouvelles des différents théâtres d’opération, mots d’ordre ou d’espoir, ces informations diffusées par les airs et les ondes alimentent la presse clandestine et contribuent à la bataille de l’opinion face à la propagande allemande et vichyste.

LE BEBE PESE LOURD
⚖️ Pesant plus de 13 kg, encombrant et d’un réglage complexe, cet émetteur-récepteur conçu en 1942 par le SOE britannique (Special Operations Executive) est alors le modèle le plus puissant, capable de transmettre dans un rayon supérieur à 800 km – de Lyon à Londres, de Marseille à Alger.
🧳 La valise comprend un récepteur, un émetteur, un adaptateur, une boîte pour les pièces de rechange, un écouteur, le manipulateur pour le morse et les fils d’antennes.
🪂 Le parachutage de cette valise sur le
terrain de Rouffignac à Magnac-Bourg (Haute-Vienne) au début de l’année 1944 a été annoncé par le message « Le bébé pèse lourd ».

UN PETIT BISCUIT ?
📻 Ce poste récepteur de petit format MCR pour Miniature Communication Receiver doit son surnom de « biscuit » (Radio Biscuit Tin Radio) au fait qu’il est généralement caché dans une boîte à gâteaux.
🎙📝Il permettait de recevoir les messages codés émis sur la fréquence de la BBC.
🇬🇧Il a été fabriqué par la société anglaise Philco Radio pour le SOE entre 1943 et 1944.
🍃🔋⏱Assez léger, il fonctionne au moyen de piles et dispose d’une autonomie d’une trentaine d’heures.
🌳Il est particulièrement adapté aux zones faiblement électrifiées comme celles des maquis.

⬇️ Cet exemplaire à été parachuté à Lyons-la-Forêt (Eure) et était destiné au colonel Camille Perrey, commandant l’Organisation de résistance de l’Armée (ORA) du Calvados, dans la perspective du débarquement allié du 6 juin 1944.

(Source :MRN/Musée de la Résistance Nationale – https://www.musee-resistance.com)

Les communes Compagnons De La Libération

Les 1038 Compagnons De La Libération ont tous maintenant disparu.

Le cercueil de Hubert Germain descend les Champs Elysées le 11 novembre 2021

Mais cinq communes et dix-huit unités militaires, elles aussi Compagnons De La Libération, porteront pour l’éternité ce titre hautement symbolique.

🇫🇷 Grenoble, Nantes, Paris, l’Ile de Sein, Vassieux-en-Vercors 🇫🇷